diagnostiqueur immobilier

Diagnostiqueur immobilier, un métier d’avenir

Initialement réalisés par des professionnels du bâtiment, les diagnostics immobiliers sont encadrés par les réglementations légales depuis 2007 et ils ont donné naissance au métier de diagnostiqueur immobilier.

Ils consistent à effectuer des contrôles et des mesures afin de vérifier la présence d’amiante, de plomb, de termites et autres parasites et aussi afin de jeter un œil sur l’installation du gaz et de l’électricité, sur le fonctionnement des ascenseurs et sur l’installation de la sécurité incendie.

Ainsi, les diagnostiqueurs immobiliers ont donc pour mission d’accompagner les propriétaires et les bailleurs dans l’amélioration de leur habitat et dans la valorisation de leur patrimoine immobilier.

Une profession réglementée

Le diagnostiqueur immobilier est une profession réglementée. Ce genre de professionnel réalise justement en toute impartialité et en toute indépendance les différentes opérations exigées par la loi avant le passage devant le notaire. Comme cela, il serait plus simple d’informer les acheteurs et les locataires de l’état du logement avant sa vente ou sa location.

Le diagnostiqueur immobilier rédige les rapports à transmettre aux propriétaires du bien immobilier et il peut préconiser des recommandations afin d’améliorer ou de réparer les anomalies repérées.

Un métier accessible à partir d’un Bac+2

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, il faut suivre une formation de 2 ans après le bac. Puis, il faut aussi avoir des prérequis dans le bâtiment. Les bacheliers peuvent, en effet, s’orienter vers un BTS bâtiments technico-commercial spécialisé professions immobilières ; un DUT génie civil construction durable ou un DUT génie thermique et énergie.

En fait, la certification DPE de niveau 1 nécessite la possession d’un Bac+2 ou de 3 ans d’expérience depuis 2012 et la certification DPE de niveau 2 requiert la possession d’un Bac+3 ou de 5 ans d’expérience.

Un métier en plein essor

Le diagnostiqueur immobilier peut exercer son métier au sein d’un cabinet spécialisé ou au sein d’une agence immobilière. Sinon, il peut aussi travailler dans une grande entreprise de construction et accéder à des missions de management d’équipe.

Avec de l’expérience, il peut se mettre à son compte en tant qu’indépendant ou en tant que franchisé. Ainsi, il peut donc devenir un diagnostiqueur immobilier auto entrepreneur.

Ce qui est avantageux avec la micro entreprise, c’est le fait qu’elle permette une grande souplesse dans la gestion de l’activité du diagnostiqueur immobilier. De plus, elle propose un salaire moyen débutant compris entre 1 700 et 2 000 euros par mois avec un chiffre d’affaires qui peut atteindre les 72 500 euros.

Le diagnostiqueur immobilier auto entrepreneur est également une profession liée à la Chambre de Commerce et d’Industrie et il est soumis à une obligation de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.